Autocar vs Covoiturage : qui est vraiment le moins cher ?

En France, l’adoption de la loi Macron et la concurrence entre les opérateurs ont fait chuter le prix du bus de plus de 43%. Les commentaires suscités par ces résultats nous faisaient part des prix tout aussi avantageux du covoiturage par rapport au train ou à la voiture.

Aujourd’hui, en France, qui est réellement le moins cher entre le covoiturage et l’autocar ? Nous avons analysé plus de 15 000 départs offerts sur BlaBlaCar sur les plus grands axes français et la base de données complète de Busbud en France pour trouver la réponse.

blablacar vs busbud

Busbud permet de comparer les prix et services des compagnies de bus. Nous possédons la plus grande base de données de bus interurbains au monde. Busbud a aussi la plus grande couverture géographique avec une présence dans plus de 55 pays dont les États-Unis, le Canada, la France, l’Espagne, le Brésil, etc.

La vision de Busbud est celle d’un monde plus accessible, celle d’une mobilité intelligente, de transports flexibles, interchangeables et combinables, le tout au meilleur prix pour les utilisateurs. La voiture partagée a clairement sa place dans l’arsenal des modes de transports efficaces et peu chers.

BlaBlaCar, start-up fondée à Paris, est le leader mondial du marché du covoiturage. Les Français, longtemps privés de voyages internes en bus et dotés d’un réseau ferroviaire efficace mais cher, ont largement adopté ce mode de transport désormais facilité par la technologie.

BlaBlaCar team

Maintenant que la loi Macron permet la concurrence de l’autocar sur les trajets domestiques de plus de 100km et que les OUIBUS, FlixBus, isilines et Megabus se sont lancés à grands coups de promotions, de publicité et d’ouvertures de nouvelles lignes, réussiront-ils à être compétitifs face aux prix du covoiturage ?

Afin de répondre à cette question, nous avons récolté et analysé les données de plus de 15 000 départs de BlaBlaCar. Cette analyse nous a permis de calculer les prix moyens proposés par les conducteurs qui partagent leur voiture.

Nous avons sélectionné une série de trajets en France parmi les plus recherchés sur Busbud et avons comparé les prix de BlaBlaCar avec ceux proposés par les opérateurs de bus. Nous avons utilisé toutes les données récoltées sur le bus pendant le mois de février, soit plus de 20 millions de requêtes pour des trajets internes en France. Voici les résultats :

Le bus est 34% moins cher
Le constat est sans appel. Sur les 24 routes analysées, le bus est moins cher dans tous les cas ! Les écarts les plus importants sont observés sur les lignes Paris – Rennes, Paris – Toulouse et Lyon – Marseille. Sur ces trajets, le covoiturage coûte plus du double de l’autocar. En moyenne, le bus est 34% moins cher que le covoiturage.

On note une légère corrélation entre la distance et l’écart entre le prix. Plus le trajet est long, plus le bus devient avantageux. Les coûts fixes du bus sont plus élevés que ceux d’un trajet en voiture et plus le trajet est long, plus l’autocar est capable de faire des économies d’échelle pour ses usagers.

megabus $1 tickets
Difficile de faire moins cher !

Le covoiturage est plus rapide
Évidemment, l’offre et les services ne sont pas tout à fait identiques. Si l’autocar est moins cher, il reste tout de même moins rapide qu’un covoiturage, de 35% en moyenne.

Comme pour le prix, l’écart grandit proportionnellement avec la distance du trajet. L’hypothèse ici est que plus le trajet s’allonge, plus les autocars prévoient des arrêts pour faire descendre et monter des usagers. Aussi, le gain du temps est principalement dû aux limitations de vitesse sur les autoroutes. Les voitures peuvent rouler à 130km/h en France alors que les autocars doivent respecter une limitation de 100km/h. Plus le trajet est long, plus la proportion d’autoroute par rapport aux autres types de route est importante et plus l’écart relatif de temps grandit.

L’analyse des départs de BlaBlaCar nous a aussi permis d’en savoir plus sur leurs utilisateurs. L’âge moyen des chauffeurs est de 36 ans et la tranche d’âge la plus représentée est celle de 25-35 ans. La grande majorité des chauffeurs sont des hommes (71% de l’échantillon analysé), ce qui expliquerait la nouvelle offre “Ladies Only” de BlaBlaCar qui cherche à encourager les femmes à utiliser le service pour la première fois.

Des modes de transports en compétition mais complémentaires
Le covoiturage et le bus semblent être pour l’instant des modes de transport complémentaires, offrant un service différent à des prix différents. D’autres composantes comme la convivialité du covoiturage ou le confort de l’autocar entrent également en compte dans le choix des utilisateurs et sont de plus en plus mis de l’avant par les compagnies. Dans les prochains mois et années, il sera intéressant de voir comment les deux modes de transport vont continuer à accentuer ces différences dans leurs services afin de ne pas entrer dans une guerre des prix.

On peut également envisager une baisse des prix du covoiturage qui semblent être fixés principalement par l’offre et la demande. Si plus de voyageurs se tournent vers le bus, la demande pour le covoiturage pourrait diminuer. Mais si une entreprise d’autocar doit composer avec des coûts fixes et doit maintenir un seuil de rentabilité, le covoiturage a la particularité de ne pratiquement rien coûter aux conducteurs (si ce n’est les quelques détours occasionnés) et de le rendre plus flexible en termes de prix. À noter aussi que BlaBlaCar et les autres acteurs du covoiturage continuent d’enregistrer une belle croissance, qui devrait de toute façon absorber un éventuel transfert de la demande vers le bus.

Les entreprises de bus de leur côté vont continuer à améliorer les services à bord pour attirer les voyageurs mais pourraient aussi proposer certains trajets en express, pour gagner un peu de temps en supprimant les arrêts intermédiaires.

blablacar vs ouibus
Shots fired. 😉

Une popularité asymétrique sur certains axes
On note également dans notre analyse que la popularité des lignes de bus (mesurée en fonction de leur demande sur Busbud) n’est pas encore tout à fait symétrique à la popularité de l’offre de BlaBlaCar. Les axes Paris – Rennes, Bordeaux – Toulouse, Lyon – Clermont-Ferrand et Montpellier – Lyon sont surreprésentés sur BlaBlaCar par rapport à Busbud. Tandis que Paris – Strasbourg, Paris – Marseille, Paris – Rouen et Paris – Bayonne sont en surreprésentation sur Busbud. Ces popularités relatives ne semblent pas être corrélées à la distance ou au prix des trajets.

On peut imaginer que l’offre et la demande pour l’autocar sont encore en période d’ajustement. Les opérateurs ouvrent des nouvelles lignes tous les mois et doivent en informer le public via des campagnes publicitaires et des promotions.

De son côté, BlaBlaCar est un acteur un peu plus mature. La densité de son offre reflète sans doute mieux les besoins du marché et les flux de transport entre les villes. Les axes populaires le sont peut-être à cause d’une offre de train trop chère ou pas assez fréquente à ces endroits précis. Il est probable de voir ces axes populaires sur BlaBlaCar gagner en popularité du côté des autocars également dans les prochains mois.

Le train ne reste pas en gare
Si le covoiturage a pu prospérer en France, c’est en partie grâce aux prix élevés du train. Mais avec la concurrence des autocars en plus, on sent que ça commence à bouger du côté des compagnies ferroviaires. Une note interne à la SNCF estimait la perte potentielle dûe à la concurrence de l’autocar à près de 200 millions d’euros.

Il y a quelques semaines, Thalys lançait sa nouvelle offre baptisée Izy (un nom étrangement proche d’isilines, la nouvelle bannière d’Eurolines) avec un service low cost à partir de 10€ entre Paris et Bruxelles. La SNCF quant à elle, compte sur OUIGO, son TGV low cost à partir de 10€ qui prend de l’ampleur. Le modèle se base sur celui du low cost aérien en minimisant les coûts, notamment en utilisant la gare de Marne-la-Vallée plutôt que les gares parisiennes. La SNCF se prépare depuis plusieurs années déjà à l’ouverture à la concurrence sur le transport intérieur de passagers. Le gouvernement français patientera sans doute jusqu’en 2019, la date butoir fixée par l’Union Européenne, avant d’ouvrir le marché complètement. En attendant, vous pouvez toujours combiner les transporteurs entre eux chez nos amis de Capitaine Train pour trouver des billets moins chers.

ouigo-train
Source: http://www.sncf.com/en/trains/ouigo

Avec un leader mondial du covoiturage, des opérateurs de bus qui offrent des prix au ras des pâquerettes et une offre historique de train qui se réinvente, le paysage du transport interurbain en France est en pleine mutation, pour l’instant au profit des voyageurs et de son économie !

MÉTHODOLOGIE

Prix
Pour le covoiturage, nous avons utilisé la médiane de l’ensemble des prix de chaque trajet, sur un total de plus de 15 000 trajets proposés par les chauffeurs sur les différents axes français. La collecte des données s’est faite le 4 mars 2016. Pour le bus, nous avons utilisé la médiane des prix de l’ensemble des départs retournés aux utilisateurs de Busbud (plus de 20 millions) sur les axes français, au cours du mois de février.

Durée
Pour le covoiturage, nous avons utilisé l’estimation de la durée fournie par BlaBlaCar. Cette durée, similaire à celle évaluée par Google Maps, est un peu sous-estimée par rapport à la réalité (détours, pauses sur les longs trajets). Pour obtenir une bonne comparaison, nous avons utilisé la durée du premier quartile pour le bus. Cette méthode nous permet d’éliminer les durées des trajets peu réalistes (Paris – Nantes en passant par Toulouse) et de nous approcher de la durée moyenne réelle voyagée par les utilisateurs.

SOURCES:
https://www.blablacar.fr/
https://www.busbud.com/fr/
http://www.europe1.fr/economie/que-cache-izy-loffre-low-cost-de-thalys-2682565
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ouigo
http://www.20minutes.fr/societe/1720395-20151030-blablacar-covoiturage-reserve-femmes
http://www.latribune.fr/entreprises-finance/services/transport-logistique/20150310trib9cd69c68e/ce-que-la-sncf-prevoit-de-perdre-face-aux-autocars.html
https://blog.captaintrain.com/https://fr.wikipedia.org/wiki/Ouverture_%C3%A0_la_concurrence_du_transport_ferroviaire_en_France

UTILISATION DU CONTENU
Vous êtes libre de partager le contenu et les images de cette analyse. Lorsque vous le faites, assurez-vous de citer les auteurs en ajoutant un lien faisant référence à cette page, afin que vos lecteurs puissent en savoir plus sur le contexte et la méthodologie de l’analyse.