Entretien avec Joe & Stef : quand des stylistes londoniens explorent l’Amérique du sud

Afin de rendre la vie des voyageurs en bus plus facile, nous avons décidé de contacter des globe-trotteurs du monde entier qui ont un certain bagage dans le domaine.

Joe & Stef at the Rio Carnaval

Voici Joe Harrison et Stef Hacking, un couple qui a décidé de faire une pause dans leur vie mouvementée de stylistes londoniens et de partir à la découverte de l’Amérique du sud. Durant 8 mois, ils ont exploré 8 pays, en se déplaçant principalement en bus.

On les a retrouvés alors qu’ils étaient en voyage en Uruguay et on leur a posé quelques questions.

1. Vous venez tous les deux de Londres, en Grande-Bretagne. Qu’est-ce qui vous a poussé à vous rendre en Amérique du sud ? La culture ? La langue ? Le fait que vous alliez vous trouver sur un autre continent ?

Stef: Nous pensions que le fait d’aller sur un autre continent serait la principale différence. Entre des plages à couper le souffle et des glaciers, des treks en montagne à la jungle, des petits villages de pêcheurs aux grandes villes….le contraste est stupéfiant, et c’est ce qui nous a poussé à aller là-bas.

Joe: On voulait aller dans un endroit loin de la Grande-Bretagne, d’un point de vue culturel. Apprendre de nouvelles langues, goûter à la nourriture locale, rencontrer des nouvelles personnes et découvrir les traditions d’autres peuples nous ont mené en Amérique du sud. Londres est une ville incroyable, mais le monde est bien trop grand et il y a bien trop de choses à découvrir pour rester coincé dans une ville.

Joe & Stef from Hiato

2. En tant que stylistes de carrière, comment pensez-vous que voyager impacte votre vision des choses ? Pensez-vous avoir une vision différente des autres ? Est-ce que vous faites attention à la place de la technologie dans les pays étrangers et comment l’espace y est utilisé ?

Joe: Parce que nous sommes stylistes, visualiser l’espace et le dessiner mentalement fait partie de nous. C’est une seconde nature chez nous. On est toujours à la recherche de nouvelles idées et inspirations.
Ce voyage n’a pas de but professionnel à proprement parler, mais en tant que stylistes, c’est difficile de séparer les deux. Visiter des endroits où la technologie n’est pas très développée, cela vous aide à reconnecter avec le monde réel, avoir de vraies interactions. D’un autre côté, on a remarqué certains endroits où la technologie pourrait grandement améliorer la qualité de vie.
Je n’ai aucun doute quant au fait que je reviendrai avec des idées de projets, mais pour l’instant je fais juste de l’observation.

Stef: L’architecture et le design en Amérique du sud seraient intéressants pour n’importe quel voyageur, mais si vous laissez un décorateur d’intérieur – les couleurs, les matériaux, les textures et les techniques de construction et bien sûr les paysages, bien sûr qu’il y verra un contraste très net avec ce qu’il peut voir en Grande-Bretagne.
Entre les favelas de Rio, les cabanes de plage en Uruguay et les bars historiques de Buenos Aires, voyager en Amérique du Sud m’a apporté plein d’idées que j’ai hâte d’appliquer à mes futurs projets.

Rio Favelas

Plant pots in Sao Paulo

3. Quelques voyageurs de la communauté Busbud sont partis à l’aventure, des mois durant parfois, mais il n’y a pas vraiment de juste milieu. Comment avez-vous décidé de prendre 8 mois de votre “routine” afin de voyager ? Comment cela s’est passé pour la préparation (ou la non-préparation) et est-ce que vous avez appréhendé de partir aussi loin et aussi longtemps loin de vos amis, votre famille et votre travail ?

Joe: Ce genre de voyage, on a mis à peu près 4 ans avant de le concrétiser. Pas seulement sur le plan financier, mais aussi en termes de carrière pour tous les deux. Nous avons de la chance car le monde du stylisme est incroyablement dynamique et flexible, c’est aussi un des domaines où vous avez la chance de pouvoir explorer différentes cultures et différents pays. Pour pouvoir partir, on a dû s’assurer que c’était le bon moment pour tous les deux. Je me suis mis à travailler en freelance, comme ça, lorsque Stef a terminé le dernier projet à son boulot, on était tous les deux prêts à partir.

Stef: Je pense que nous avons tous les deux de la chance de pouvoir organiser un tel voyage tout en gardant nos contacts à Londres. Mais c’est surtout avec de la patience et beaucoup de travail que nous avons été en mesure de pouvoir réaliser un tel projet de voyage. Notre blog hiato.co.uk a été sans aucun doute très utile pour notre famille et nos amis, qui ont pu nous suivre lors de nos aventures. Et pour nous, c’était aussi un moyen de ne pas se sentir trop déconnectés de notre “vraie” vie, à Londres.

Paraty

Joe: En termes de planification, on a opté pour “le grand tour” de l’Amérique du sud, en commençant par le carnaval de Rio. À partir de là, on allait très probablement voyager vers le sud, vers l’Argentine. La seule chose que nous avions réservée pour ce voyage, c’était notre appartement à Rio et le trek inca en mai.
Pour le reste, on a fait des recherches là-bas : on voulait avoir un emploi du temps flexible et avoir le temps de visiter avant d’aller ailleurs. Avec autant de kilomètres entre chaque destination, au début on s’est sentis un peu découragés, dépassés, mais cela fait maintenant 6 semaines que nous sommes à la découverte du continent et la flexibilité est le meilleur moyen de voyager.

Joe and Stef's 2016 South America travel itinerary

4. C’était votre première fois à Rio et au carnaval. Comment c’était ? Qu’est-ce qui vous a surpris lors de ces célébrations ?

Joe: Le carnaval de Rio est complètement fou ! Il s’agit de faire la fête, mais à un niveau différent. Au début, c’est un peu intimidant, il y a tellement de monde, il fait extrêmement chaud et tout est nouveau pour nous….
Mais une fois qu’on se met dans le bain et qu’on rencontre des Cariocas (les locaux de Rio), on a pleinement profité de la fête ! On a participé à de nombreux Blocos (fêtes de rue), on s’est déguisés et honnêtement, on a adoré chaque minute. Les gens sont tellement adorables et l’ambiance est unique. C’était parfait pour ce début d’aventure.

Rio Sambadrome

Stef: On a visité le Sambadrome et ça a été quelque chose de spécial pour nous : les couleurs, les costumes, tout était incroyable ! L’autre moment fort de notre voyage au Brésil, c’est lorsque notre hôte Airbnb nous a invités à une autre fête “Bloco”, moins connue celle-là, sur l’île de Paquetá, dans la baie de Guanabara. Ce qui nous a le plus surpris, c’est l’heure à laquelle le carnaval a commencé…il était tellement tôt ! En général, cela commence à 7h du matin pour terminer le lendemain de très bonne heure. Il faut avoir le coeur et le corps solides pour ce genre de festivités !

Rio Sambadrome

riosambadrone4

5. Sur votre blog, vous avez partagé une photo de ce que vous avez mis dans votre sac pour votre voyage en Amérique du sud. J’étais vraiment très étonné de tout ce que l’on peut mettre dans un PacSafe VentureSafe (ndlr : un type de sac à dos). Quels sont les objets essentiels selon vous et pourquoi ?

Joe: On a passé beaucoup de temps à faire notre liste de choses à emporter, on l’a souvent modifiée. On voulait à tout prix voyager léger. Sur un voyage de 8 mois, on voulait que chaque objet “mérite” sa place et soit aussi compact et léger que possible. Il faut aussi penser que là-bas, on trouve un peu tous les types de climats, donc bien sûr acheter des choses pendant le voyage, c’est inévitable, mais savoir sélectionner les “essentiels” (comme un sac à dos, des chaussures de marche ou un imperméable), c’était assez dur pour nous.

Stef: Les sacs PacSafe sont parfaits pour nous – ils sont de bonne qualité, possèdent des fonctionnalités anti-vol, des pochettes sur le côté et des fermetures éclair très solides. Le sac à dos est très important et ceux-là sont vraiment bien ! Les essentiels selon nous : de la crème solaire indice 60 (!), des adaptateurs (qui fonctionnent dans plusieurs pays), un chargeur portable. Pour moi, un paréo et pour Joe, ses tongs Havaianas. Sans oublier nos appareils photo ! Ce sont nos bébés (on a un Olympus OM-D, une GoPro Hero+ et un Canon compact numérique)

Stef Hackings PacSafe

6. Vous avez aussi apporté avec vous du “matériel” pour documenter vos voyages ? Qu’est-ce que vous pensez accomplir avec ce voyage ? Visez-vous un but artistique avec les moments que vous allez “capturer” ?

Stef: On n’a pas vraiment de plan en ce qui concerne les souvenirs que l’on va amasser. Je pense que les meilleures opportunités s’offrent à nous au travers de projets personnels, comme notre blog par exemple. De retour à Londres, les gens nous demandent ce que l’on a fait pendant notre voyage et on répond : hiato.co.uk ! C’est un moyen tellement simple de faire partager nos expériences.
Cependant, on ne sait jamais qui on va rencontrer et on reste ouverts aux collaborations extérieures.
Pour résumer, restez à l’affût !

Joe: La décision d’emporter avec nous un ordinateur portable n’a pas été facile à prendre. On voulait se déconnecter du monde le plus possible mais en même temps, avoir son ordinateur pour documenter son voyage, c’est très utile ! Il y a certaines choses qui arrivent si vite que pouvoir les mettre sur le blog, ça nous sauve la vie. Ça permet de garder à jamais nos histoires, non seulement pour nous mais aussi pour notre famille et nos amis. On espère pouvoir créer une vidéo à la fin de notre voyage qui résumerait nos aventures dans chaque pays. Avec cette vidéo, on voudrait pouvoir aider ceux qui font le même type de voyage que nous ou bien inspirer ceux qui pensent partir explorer l’Amérique du sud.

Joe Harrison packing

7. Chez Busbud, notre mission c’est de rendre le monde plus accessible en donnant aux voyageurs toutes les informations dont ils ont besoin, ce qui peut les aider à prendre de meilleures décisions. J’imagine que vous voyez de nombreux bénéfices à voyager et explorer le monde. Quelles sont les raisons qui font que vous voyagez et pourquoi vous pensez que les gens devraient plus voyager ?

Joe: C’est très cliché ce que je vais dire mais voyager, ça ouvre l’esprit ! Mais je pense qu’il y a d’autres raisons pour lesquelles il faut voyager. Certaines personnes veulent briser la routine, rencontrer de nouvelles personnes, commencer un nouveau départ, autant au niveau carrière que relations personnelles/amoureuses. Je pense que chacun a ses propres motivations, mais au bout du compte, personne ne regrette sa décision.

Stef: Lorsque vous voyagez, chaque jour est une aventure et vous ne savez pas de quoi demain sera fait. Cela vous permet de vous couper de la routine et de voir la vie différemment. Travailler à plein temps et s’occuper de toutes ses responsabilités, ça empêche de profiter pleinement du présent. Voyager, c’est tout l’inverse : ça aide à se rendre compte du présent mais aussi d’apprécier ce que l’on possède déjà dans la vie, quand on retourne chez soi. Enfin, on pense que c’est une bonne façon de tester la confiance et la patience et bien sûr, voyager rend les relations interpersonnelles plus fortes.

Joe: Faire ce voyage a été la meilleure décision qu’on ait jamais prise ! On apprend de nos expériences chaque jour et on change, en tant que styliste mais aussi en tant que personne.
À chaque personne qui pense faire la même chose, on vous dit : “FONCEZ !”
Prenez un bus, montez dans un avion et réalisez votre rêve – vous ne le regretterez pas, croyez-moi !

Joe & Stef from Hiato

Merci à Stef et Joe pour cet entretien !

Vous pouvez suivre leurs aventures sur leur blog hiato.co.uk.