Analyse

BlablaBus : à qui les Cariocas préféraient-ils parler ?

BlablaBus : à qui les Cariocas préféraient-ils parler ?

Les Jeux Olympiques de Rio sont clôturés et après deux semaines d’émotions, de tensions, de surprises, de victoires et de retournements inattendus, l’heure est au bilan. Les habitants de Rio ont vu leur ville et pays traversés par les foules, mais qu’en pensent-ils ?

Des JO remontés à bloc mais pas que …

La métropole brésilienne a bouillonné d’effervescence durant ce mois d’août avec des visiteurs venus envahir par centaines de milliers les rues, les plages et même les favelas. Les attentes du ministère du Tourisme brésilien était bien optimistes avec l’espoir de voir 1 million d’étrangers se ruer vers le pays. On est pas loin du compte puisque au total ce sont bien 1 million de visiteurs (en comptant les étrangers et nationaux) qui ont profité de la calor brésilienne pour y voyager et se déplacer à l’intérieur du pays. 564 000 touristes étrangers se sont déplacés spécialement pour les Jeux Olympiques. Environ 150 000 visiteurs de moins que pour la coupe du Monde 2014, mais c’est déjà pas mal.

À Rio les événements internationaux se succèdent et ne se ressemblent pas forcément (Coupe du Monde, carnaval annuel et JO) à une exception près : la foule aussi diverse soit elle, est le Saint-Graal de l’industrie du tourisme ! Venus du monde entier pour supporter leurs athlètes ou pouvoir se pavaner en disant « j’y étais », les explorateurs de la terre promise du sport, ne fréquentent pourtant pas que les stades et les bassins. Une aubaine ! Alors logiquement les petits plats ont été mis dans les grands pour recevoir tous ces amateurs et passionnés.

Au rendez-vous des activités à gogo et des must see ! Entre balades, fiestas, et passe-temps en tout genre. Sans oublier les animations, les soirées (déjantées) et les rencontres à tout va. Un programme qui se conjugue avec de nombreux déplacements (sinon ce n’est pas vraiment drôle). C’est là que l’usage des ônibus devient presque impératif ! Pourquoi ? Tout simplement car ces bus brésiliens sont le meilleur moyen pour visiter les villes aux alentours de Rio. À voir notre Top 10 destinations à visiter depuis Rio pendant les Jeux Olympiques.

Rio JO 2016

Le bus : mode de transport préféré des brésiliens ?

Au Brésil, l’autocar est le moyen de transport privilégié par les touristes, mais pas seulement. La plupart des Brésiliens empruntent eux aussi le bus pour rendre visite à leur famille ou partir en vacances. Le bus est devenu un réflexe pour se déplacer, et pour cause au Brésil l’autocar permet de rejoindre les endroits même les plus reculés.

Un marché du bus vaste et important qui permet de relier la majorité des villes et des petits villages. Un boom tel que Marcopolo, la seconde entreprise industrielle du Brésil spécialisée dans la construction d’autobus et de cars depuis 1949, fait partie des trois premiers constructeurs de bus dans le monde. La compagnie contrôle ainsi la quasi moitié du marché national brésilien et réalise plus de 40 % de son chiffre d’affaires soit 1,5 milliards d’euros à l’export dans plus de 60 pays.

bus Rio Jo

L’expertise brésilienne pour les voyages en bus peut malgré tout dérouter quelque peu les étrangers par l’apparente indiscipline des brésiliens au moment d’embarquer dans le bus. Et ce sont pourtant des gens très chaleureux. Il s’agirait même du peuple le plus cool au monde ! Un voyage de quelques heures assis à côté d’un local peut être une occasion en or pour en savoir plus sur le pays, dégotter des bons plans sur sa destination et qui sait, peut-être même se faire inviter à un bloco.

Beaucoup de bus au Brésil offrent le Wi-Fi et à l’époque de Happn vous pourriez être tentés d’utiliser votre application pour vérifier si il y a du « swipe action » à bord du bus. Pourtant les trajets de plusieurs heures sont encore un des derniers endroits où des inconnus peuvent s’aborder naturellement. Que ce soit pour baisser le store, aider à mettre une valise dans le rangement du plafond ou simplement se présenter, il est assez courtois et bien vu de dire quelques mots à ses voisins de voyage, sans passer pour un chauffeur de UberX en dèche de 5 étoiles.

Gare routières RIO

À qui les Cariocas préféreraient-ils parler ?

Mais est-ce que les brésiliens ont réellement envie de vous faire la conversation ? Et surtout, à qui ont-ils envie de parler ? Nous avons sondé plus d’un millier de Cariocas (les habitants de Rio) pour leur demander à qui ils préféraient parler dans le bus.

Et les résultats sont plutôt surprenants ! Que ce soit voyageurs étrangers ou sud-américains, les représentations et les stéréotypes semblent avoir la dent dure. Et malheureusement les Français pâtissent encore une fois de leur aura mondiale de nonchalance en matière de relations humaines et se retrouvent à la sixième position du classement. Et pour les autres ?

Les rumeurs de backpackers américains qui brodent des drapeaux canadiens sur leur sac à dos sont-elles fondées ? Il semble que non puisque pour la majorité des Cariocas le compagnon de voyage avec lequel ils entameraient facilement une conversation est américain ! Ils tiennent le haut du classement chez les hommes et les femmes, représentant un choix pour 30,5 % des habitants de Rio. Suivent juste après les Canadiens avec 14,8 %, les Espagnols avec 11,9%, les Anglais, les Italiens, les Français et enfin les Allemands avec 10,2 %.

graph2

Mais les choses changent lorsque l’on s’intéresse davantage à la perception qu’ont les femmes et les hommes distinctement. À titre d’exemple parler avec un Français ou une Française est un choix pour moins de 10% des cariocas masculins. Alors que 11,4% de la gente féminine de Rio choisirait un Français ou une Française comme compagnon pour entamer une discussion.

graph3

graph4

En ce qui concerne leurs voisins Sud-américains, les écarts se creusent considérablement lorsqu’il s’agit d’entamer une discussion avec un argentin (30,6 % ) ou avec un colombien (5,6 % ).

graph5

graph6

graph7

Sources:
http://www.telegraph.co.uk/travel/destinations/south-america/brazil/rio-de-janeiro/articles/Rio-de-Janeiro-hotels-and-bandbs-taking-bookings-for-2016-Olympics/
http://braziliangringo.com/why-live-brazil/
http://travel.cnn.com/explorations/life/12-coolest-nationalities-earth-050844/
http://www.aboutbrasil.com/modules/brazil-brasil/carnival_carnaval.php?hoofd=8&sub=48&art=857